JEAN-LOUIS CURBELIÉ nous a quitté

Chers amis et adhérents de FNE 82

Nous avons l’immense tristesse de vous informer du décès de Jean-Louis CURBELIÉ, l’époux de Françoise.

La cérémonie religieuse aura lieu ce JEUDI 27 JUIN en l’église de 
MONTECH à 10H30, pour un dernier au revoir à notre ancien trésorier et toujours membre actif  de notre association

Toutes nos amicales pensées à Françoise dans cette terrible épreuve.

Pour FNE82

Son Président

Observatoire du nucléaire – Nouveau retard pour le réacteur nucléaire EPR : l’autorisation de mise en service est (encore) caduque !

Une nouvelle prolongation, après celle obtenue de justesse par EDF de 2017 à 2020, semble impossible à justifier : il faut reprendre toute la procédure à zéro ou, mieux, décider enfin d’abandonner l’EPR de Flamanville

En avril 2007, en accordant 10 ans à EDF pour construire l’EPR et le charger en combustible, le premier ministre Villepin pensait assurément avoir fait preuve de la plus grande prudence sachant qu’EDF prétendait construire le réacteur en seulement 4 ans et demi.

Or, de malfaçons et défectuosités, de fautes mineures en graves erreurs, le chantier a dépassé la date limite du 10 avril 2017. En catastrophe, et en faisant preuve de la plus grande complaisance pour EDF, le premier ministre Bernard Cazeneuve a publié le 24 mars 2017 un décret rectificatif se contentant de préciser qu’ « Au II de l’article 3 du décret du 10 avril 2007 susvisé, le mot : « dix » est remplacé par le mot : « treize ».»
 
Un simple changement de mot pour accorder 3 ans de plus sans l’ombre d’une évaluation de la situation qui, pourtant, a considérablement évolué depuis 2007 : cuve de l’EPR défectueuse, catastrophe de Fukushima, forte augmentation du prix de l’électricité nucléaire, effondrement du coût des énergies renouvelables, situation financière d’EDF, etc.

Saisi par l’Observatoire du nucléaire et d’autres associations, le Conseil d’État a finalement consenti à valider en avril 2019 la prolongation de 3 ans de l’autorisation de création. Mais ce tour de passe-passe, déjà difficilement justifiable, semble improbable à rééditer, sauf si le Conseil d’État souhaite totalement se ridiculiser.

Après une nouvelle grave malfaçon (d’importantes soudures mal réalisées), l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), elle-même gravement ridiculisée par sa décision de validation de la cuve défectueuse de l’EPR, n’a pas eu d’autre choix que d’exiger la réparation de ces soudures, opération très complexe susceptible d’endommager le réacteur.

Persistant dans le déni de son incompétence, la direction d’EDF annonce simplement ce jour que la mise en service du réacteur aura lieu cette fois en 2023, tablant probablement sur un nouveau décret de convenance se contentant de remplacer le mot « treize » par « seize », ou « dix-sept », et pourquoi pas « vingt » ou même « trente » pour plus de précautions ?!

En réalité, il est encore plus injustifiable aujourd’hui qu’en 2017 de récompenser l’incompétence de l’industrie nucléaire en accordant à EDF la prolongation exigée : la situation de l’EPR dans le contexte énergétique et industriel a encore évolué. Plus que jamais, la conception de l’EPR, datant du début des années 90, en fait un dinosaure sans même qu’il ne soit terminé.

Il va désormais être intéressant de voir si l’ASN, le gouvernement et le conseil d’État vont continuer à se ridiculiser ou si l’une au moins de ces institutions va finir par prendre ses responsabilités et mettre fin à la fuite en avant d’EDF.

La moindre des choses serait d’imposer à EDF de refaire totalement la procédure de création (ce qui prendrait à nouveau des années), en tenant compte de l’importante évolution de la situation depuis 2007. Mais le plus raisonnable est de mettre enfin un terme à l’aventure de l’EPR de Flamanville.

Certes, il est déplorable que près de 12 milliards d’euros soient gaspillés en vain dans ce chantier, mais il est clair que cet argent sera tout aussi gaspillé si l’EPR est un jour mis en service, avec de graves conséquences possibles et probables : accident nucléaire, désastre financier, production de déchets radioactifs, réacteur irradié à démanteler (il est immensément moins problématique et cher de démanteler un réacteur qui n’a pas été mis en service). Affaire à suivre…

Mail : observatoire.du.nucleaire@listes.rezocitoyen.org

« Croque ton jus » en partenariat avec l’ADEAR du Gers

valoriser les fruits qui se perdent dans les campagnes.

L’ADEAR du Tarn-et-Garonne envisage de monter une animation « Croque ton jus » en partenariat avec l’ADEAR du Gers lors de la fête des 20 ans de l’ADEAR (plus d’information à venir à ce sujet).

L’opération Croque ton jus a été créée par des paysans, propriétaires de vergers ou non dans le but de rassembler des gens autour d’un pressoir ambulant afin de valoriser les fruits qui se perdent dans les campagnes. C’est une animation mobile qui se déplace dans différents lieux et qui permet aux gens de presser les fruits qu’ils amènent lors d’une journée participative (chacun met la main à la pâte!) , en l’occurrence ici, les 20 ans de l’ADEAR.

Chacun repart avec du jus pressé et pasteurisé (2,1 kg de fruits = 1 l de jus). Les utilisateurs règlent un montant de 0,6cts e/ litre pressé pasteurisé (à confirmer). Nous gérons le stock de bouteilles.

Est-ce que certains seraient intéressés pour participer à l’opération? Amener ses/des pommes pour les presser?

Nous organiserons l’animation en fonction du nombre d’inscrits. Si peu de personnes intéressés nous ne pourrons maintenir l’opération.

Merci de répondre avant vendredi 14 juin. Je suis disponible pour toutes questions, merci à vous.

Alizée Fruleux ADEAR 82 : adear82-transmission@orange.fr

Journée d’échange sur la pollution de l’air en lien avec l’agriculture

Formation « pesticides et pollution de l’air »

INSCRIPTION ICI

Jeudi 27 juin 2019 à Montauban (La Cuisine des Pibouls, 1432 route de St Antonin)

FNE, FNE Midi-Pyrénées et FNE Tarn-et-Garonne vous invitent à participer à une journée d’échange sur les enjeux de santé en lien avec les pesticides dans l’air et les émissions d’ammoniac, de méthane etc en provenance du secteur agricole. 

L’agriculture est responsable de 50 % des émissions de méthane et de 90 % des émissions d’ammoniac. Le méthane a un potentiel de réchauffement environ 28 fois plus important que celui du CO2 et est précurseur d’ozone. L’ozone endommage les récoltes, mais également notre appareil respiratoire. L’ammoniac réagit rapidement avec d’autres polluants atmosphériques pour former des particules fines. Les particules fines impactent notre appareil respiratoire, cœur, système nerveux ou peuvent mener à des cancers. FNE intégrera dans son travail les émissions de pesticides du fait de leur impacts et des études en cours.

Programme prévisionnel :

09h00 Accueil des participant.e.s

09h30 Tour de table

10h00 Présentation du réseau Santé-Environnement et du projet LIFE 2018-2021 sur la qualité de l’air en provenance du secteur agricole porté par FNE (Charlotte LEPITRE, coordinatrice du réseau Santé-Environnement)

On se focalisera sur l’ammoniac, le méthane et les pesticides dans l’air. Au cours des 3 années du projet, une collaboration entre FNE et son mouvement sera important. En conséquence, sera présenté la campagne nationale de mesure des pesticides dans l’air qui a lieu entre Juillet 2018 et Juillet 2019. Suivi de cette étude et points de mesure en Bretagne.

11h00 Présentation de l’actualité « air » (échanges avec les « pisseurs volontaires », représentation à ATMO Occitanie et zone à faible émission -ZFE- Toulouse, etc.) de FNE Midi-Pyrénées (Jean OLIVIER, directeur de FNE MP)

11h30 Echanges sur la veille sanitaire réalisée en zone d’arboriculture par FNE 82 dans le Tarn-et-Garonne (Françoise CURBELIE, administratrice de FNE 82 et de FNE Midi-Pyrénées)

12h00 Présentation de l’outil Sentinelles de la Nature

12h30/14h00 Pause déjeuner

14h00 Présentation des travaux d’ATMO Occitanie en cours sur les mesures de pesticides dans l’air (un.e représentant.e d’ATMO Occitanie)

15h00 Echanges

16h00 Conclusions sur les perspectives d’actions sur la qualité de l’air et en Santé-Environnement pour 2019

17h00 Fin de la Journée

INSCRIPTION ICI