Un maire convoqué par la justice pour son arrêté anti pesticide près des habitations

Depuis vingt ans la communes de Langouët évolues dans les énergies solaire, les maisons écolo et abordable, nourritures bio et locale dans l’école… cette fois Le maire de Langouet Daniel Cueff a pris le 18 mai un arrêté interdisant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques « à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel ». « Il est légitime qu’un maire agisse face à une carence de l’État », avait-il estimé auprès de l’AFP, mettant en avant une « problématique de santé publique ».

L’élu est convoqué jeudi devant le tribunal administratif de Rennes à la demande de la préfecture, qui demande l’annulation de l’arrêté. Classé comme « cancérigène probable » depuis 2015 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’herbicide est utilisé sous diverses marques depuis que le brevet détenu par l’américain Monsanto est tombé dans le domaine public en 2000. 7

https://www.facebook.com/pesticidescancers/videos/365371817659105/



« La décision du maire est une décision de rupture », souligne Michel Besnard, président du collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest, rappelant que le Conseil d’Etat a partiellement annulé le 26 juin un arrêté réglementant l’utilisation des pesticides au motif qu’il « ne protégeait pas suffisamment la santé des riverains ».

2 Pétitions:

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/soutien-maire-langouet-combat-contre-pesticides/67860

https://www.change.org/p/michèle-kirry-préfète-de-la-région-bretagne-préfète-d-ille-et-vilaine-maintien-de-l-arrêté-du-maire-de-langouët-contre-les-pesticides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *