IMPACT DES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES SUR LA SANTÉ DES RIVERAINS PROCHES DES CULTURES SUR DEUX COMMUNES DE TARN ET GARONNE

Enquête réalisée par la commission Veille Sanitaire de FNE 82

De février à octobre 2018, des équipes de bénévoles de FNE 82, ont sillonné deux communes du Tarn et Garonne et interrogé 1131 riverains et leurs familles (1014 adultes et 117 enfants) afin d’évaluer l’impact des produits phytopharmaceutiques sur leur santé. Ces deux territoires ont une activité agricole de monoculture, essentiellement arboriculture, les céréales et la viticulture sont au second plan.

La méthodologie a été rigoureuse en s’appuyant sur un questionnaire précis portant sur les thèmes principaux : cancer en général, troubles neurologiques et endocriniens. Parmi les cancers, nous avons volontairement isolé les pathologies du sang et des ganglions qui sont de constatation plus récente. Cette étude indépendante garantissant l’anonymat doit faire référence pour d’autres études sur le terrain en posant les bonnes questions relatives à la santé des personnes interrogées.

Les résultats globaux montrent une sur-incidence des cancers mais aussi des autres pathologies neurologiques et endocriniennes. L’incidence des différentes pathologies s’établit à 31,8 % et elles sont possiblement en lien avec la durée et la distance d’exposition aux produits phytopharmaceutiques. Les résultats détaillés mettent en avant :

– la fréquence de certains cancers comme les tumeurs cérébrales, les cancers du rein, des ovaires, de la peau, de la thyroïde et des cancers des ganglions et du sang ; ce sont des pathologies « émergentes » qui ne doivent pas occulter la fréquence des cancers habituels notamment celui du sein et de la prostate (les plus fréquents dans notre étude). Par contre les cancers digestifs et pulmonaires sont stables. Ces pathologies « émergentes » doivent être considérées comme des marqueurs d’un environnement pollué possiblement par les produits phytopharmaceutiques (la fréquence brute des cancers au niveau de notre enquête est de 15 % environ alors que le taux de prévalence total des cancers en France est proche de 6% – source Inca).

– les pathologies neurologiques se retrouvent aux deux âges extrêmes de la vie : 4,4 % : maladie de Parkinson, Alzheimer, spectre autistique. Chez l’enfant, cette pathologie est en nette augmentation : en Europe, en 1970 : 1/5000 enfants – en 2015 : le rapport européen : 1/60 enfants. En Californie, c’est une cause nationale.

– les pathologies endocriniennes sont dominées par les dysfonctionnements endocriniens chez l’enfant et les dérèglements de la fonction thyroïdienne chez l’adulte : 8 %. Chez l’enfant, les malformations des organes génitaux externes chez le garçon ne sont pas rares et les pubertés précoces chez la fillette sont préoccupantes.

– les autres pathologies regroupent des cas de malformations d’organes (pas de malformations des membres), des manifestations allergiques et situations « émergentes » : les maladies auto immunes.

A partir de ces résultats, nous pouvons dégager des profils de population qui sont particulièrement exposées de part leur situation de riverains :

– l’ancienneté de l’exposition :  plus ou moins 25 ans

– la proximité des vergers : plus ou moins 200 mètres

Mais d’autres paramètres doivent être définis.

En conclusion, ce travail instructif et nécessaire a permis d’aller au contact d’une population ciblée, jamais interrogée à ce jour : les riverains.

L’environnement est désormais un problème de santé publique avec un triple pacte : social, environnemental et de santé.

Nos constatations confirment les données de la littérature nationale et internationale, mais ces rapports ne ciblent que les agriculteurs et leurs familles.

Des mesures préventives, à toutes les étapes de la chaîne d’utilisation, doivent être mises en place.

Il faut cependant rapprocher les effets néfastes de ces produits à l’exposition de la pollution atmosphérique, à l’utilisation des antibiotiques, surtout vétérinaires et à d’autres types de pollution.

Les conclusions de cette enquête indépendante nous confortent dans notre rôle de « lanceurs d’alerte ».

⇒ Tous coupables, Tous concernés, Tous touchés et tous responsables

Ne pas dénoncer mais énoncer sans jamais renoncer

Agenda : La Veille Sanitaire de France Nature Environnement 82 ainsi que le docteur Donadio vous donnent rendez-vous le mercredi 19 juin à 20h30 à LA MUSE centre culturel de Bressols, pour débattre des résultats de l’enquête

http://www.lamusecinema.org/

Formulaire de contact FNE 82 :

MAI 2019 – FNE 82

1 thought on “IMPACT DES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES SUR LA SANTÉ DES RIVERAINS PROCHES DES CULTURES SUR DEUX COMMUNES DE TARN ET GARONNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *