Quand un objet ne peut pas être réparé, le consommateur doit en être informé !

Les associations environnementales et de consommateurs poursuivent leur mobilisation pour faire réécrire le décret sur l’affichage de la durée de disponibilité des pièces détachées afin d’inciter les fabricants à mettre sur le marché des produits réparables. Les associations demandent notamment que l’absence de pièces détachées soit portée à la connaissance du consommateur.

fne_recyclage_82

4 enquêtes, une conclusion : l’obligation d’informer le consommateur n’est pas respectée

Depuis le 1er mars 2015, les fabricants et distributeurs ont l’obligation d’afficher la durée de disponibilité des pièces détachées des biens qu’ils commercialisent. Cette disposition, issue de la loi Consommation (dite loi Hamon), devait permettre aux consommateurs d’identifier les biens plus facilement réparables grâce à une information fournie au moment de l’achat. Mais force est de constater que l’obligation n’est pas respectée.

En février dernier, les résultats de deux enquêtes[1], une réalisée par 60 Millions de Consommateurs, en partenariat avec les Amis de la Terre, et l’autre par UFC-Que Choisir, soulignaient déjà l’ineffectivité de la mesure. Plus récemment, un rapport parlementaire[2] a mis en évidence de nombreux dysfonctionnements et indique qu’« aucune harmonisation n’a été prévue s’agissant des informations fournies par les fabricants aux distributeurs ». En conséquence, « l’absence d’indication sur la disponibilité des pièces détachées d’un produit est en elle-même ambivalente : pour le consommateur, elle peut signifier soit que le fabricant n’a pas pris d’engagement sur la disponibilité des pièces détachées, soit que le commerçant n’a pas respecté son obligation d’afficher ces informations ».

Enfin, des contrôles[3] effectués par des services de la répression des fraudes (DGCCRF) ont révélé des anomalies dans 63 % des lieux de vente visités : « les vendeurs ignorent souvent les obligations légales dans ce domaine et l’information est alors manquante ». Les services constatent par ailleurs que « lorsque l’information est donnée, généralement pour une partie seulement des produits, celle-ci n’est pas toujours conforme ».

Modifions le décret sur l’affichage de la durée de disponibilité des pièces détachées !

Par un courrier recommandé en date du 7 décembre 2016, plusieurs associations ont alerté la Secrétaire d’Etat à la consommation, Martine Pinville, sur l’absence de respect de l’obligation d’affichage de la durée de disponibilité des pièces détachées et la nécessité de réécrire le décret d’application de la loi Consommation afin que l’information délivrée par les professionnels soit lisible et fiable. « L’obligation actuelle n’incite pas les fabricants à concevoir des biens réparables et est source de confusion pour les consommateurs. Ces derniers se trouvent privés d’une indication importante pour les guider dans leur acte d’achat », constatent les associations co-signataires du courrier.

Les associations co-signataires du courrier envoyé à Martine Pinville demandent la réécriture sous deux mois du décret relatif à l’affichage de la durée de disponibilité des pièces détachées, afin que :

  • L’information quant à la disponibilité des pièces détachées soit fournie aux consommateurs : si les pièces détachées n’existent pas, le consommateur devra également le savoir ;
  • Tous les appareils pour lesquels les distributeurs ne disposent pas d’information sur la période de disponibilité des pièces détachées portent la même mention : « Pas de pièce détachée garantie » ;
  • L’indication de la période de disponibilité des pièces détachées ait comme point de départ la date d’achat de l’appareil.

Ce n’est que dans le respect de ces conditions que le gouvernement rendra pleinement effective une mesure initialement mise en place pour lutter plus efficacement contre l’obsolescence programmée. À défaut d’une réponse positive à leur courrier, les associations se réservent le droit saisir le Conseil d’Etat pour faire modifier le décret.

Télécharger le communiqué en PDF

épandages de lisier à Montauban

20161114_130716

lundi 14 novembre, la ville était en état de siège lors d’une puissante manif organisée par la FDSEA; les manifestants s’en sont pris de façon agressive aux services départementaux de l’Etat, Préfecture et DDT. Quel est le problème ?: dans la répartition des aides aux territoires défavorisés, le Tarn et Garonne s’est trouvé à la portion congrue, trés congrue même. Mais est ce la faute des services départementaux de l’Etat ?? On sait que, dans la répartition des aides, ce sont les lobbies les plus puissants et les plus redoutés qui emportent la majorité de la mise. Ce sont donc les lobbies, au niveau national qui font la loi et nos services départementaux n’y sont pour rien. C’est un problème entre la FDSEA  et la FNSEA. Dans les commissions départementales, le syndicat majoritaire est très écouté, voire redouté ;  Ils font la pluie et le beau temps ce n’est donc pas à ce niveau que peut se situer le problème. Nous ne comprenons pas la hargne de nos agriculteurs vis à vis de nos services de l’Etat.

Découvrez les émissions radiophonique de FNE 82 sur radio asso

FNE 82  présente:

« Ecoutez nous ! Ecoutez nous !!! »

Rendez-vous hebdomadaire d’une 1/2h,
Dédié à l’environnement et la protection de la nature,
Avec une association adhérente ou amie de FNE 82

Tous les mercredis – 15h
REDIFFUSION LE VENDREDI 19H
RADIO ASSO : 100.7 FM


FNE 82 et l’association Française des Malades de la Thyroïde, ont enregistré la 1 ER émission, diffusée le mercredi 4 MAI

Sujet : « 30ème anniversaire de TCHERNOBYL, consequences des retombées radioactives, en Tarn-et-Garonne »

lien : nature-copie


FNE 82 et l’association LISLE ENVIRONNEMENT, ont enregistré la 2EME émission, diffusée le mercredi 11 MAI

Sujet : Le devenir et l’avenir du barrage de SIVENS

lien : nature-copie




FNE 82 et l’association ECO HAMEAU DE VERFEIL, ont enregistré la 3EME émission, diffusée le mercredi 18 MAI

Sujet : “l’Eco hameau de Verfeil utopie devenu réalité”.

lien : nature-copie


FNE 82 et l’association COLIBRIS 82, ont enregistré la 4 EME émission, diffusée le mercredi 25 MAI

lien : nature-copie


FNE 82 et l’association ENERCIT, ont enregistré la 5EME émission, diffusée le mercredi 1ER JUIN à 15 h


FNE 82 et l’association ALTERNATIBA, ont enregistré la 6 EME émission, diffusée le mercredi 8 JUIN

Sujet : bien vivre dans la ville de demain et Negawatt…..


FNE 82 et l’association Rezo pouce, ont enregistré la 7 EME émission, diffusée le mercredi 15 JUIN

Sujet : REZO POUCE ou l’auto stop sécurisé……..


 

FNE 82 et l’association SOL OLYMPE, ont enregistré la 8EME émission, diffusée le mercredi 22 JUIN


NOUVEAU LOGO : FNE FAIT FACE

Communiqué de presse
Mercredi 15 juin 2016

nouveaulogofne

 Logo transfiguré et écosystème digital : France Nature Environnement renforce son dispositif de communication auprès du grand public.
Pour la première fois, le hérisson, symbole de France Nature Environnement, tourne la tête. Redessiné, le logo de la fédération des associations de protection de la nature et de l’environnement, fondée en 1968, fait désormais face. Un changement important, destiné à traduire davantage la volonté de l’association de répondre aux enjeux pressants auxquels elle est confrontée pour défendre l’intérêt général : urgence climatique, besoin impérieux de construire un nouveau modèle respectueux de la nature et de l’environnement.
Un mouvement combatif et déterminé
« Face à la crise écologique, nous devons mieux faire connaître les combats et actions de terrain de nos militants contre les atteintes à l’environnement, les fausses bonnes idées en matière de développement durable, et nos idées réalistes pour un monde vivable, explique Denez L’Hostis, président de la fédération. Tout en conservant le hérisson, notre totem historique depuis 1981, animal qui illustre notre attachement à la biodiversité et à la concertation tout en étant capable de se hérisser. »
« Réaffirmer la dimension militante du mouvement »
« Nous voulions changer de ton, réaffirmer la dimension militante du mouvement, renchérit Benoît Hartmann, porte-parole et directeur de la communication de France Nature Environnement. Une dimension qui n’est pas toujours bien connue du grand public. Nous avons besoin d’être mieux entendus pour peser davantage. » Ce nouveau logo sera non seulement déployé sur tous les outils de communication de France Nature Environnement mais aussi sur ceux de ses 74 organisations adhérentes, qu’elles portent ou non le nom de FNE.
Nouvel écosystème digital
Cette réflexion de France Nature Environnement sur son identité ne se limite pas à ce changement de logo. Une nouvelle version du site internet de la fédération, totalement repensée, a été mise en ligne en décembre 2015. Les objectifs de cette refonte ? Mieux valoriser les actions de France Nature Environnement et des associations du mouvement, tout en s’adaptant aux nouveaux réflexes des internautes : partage plus facile des articles sur les réseaux sociaux, signature de pétition en un clic, navigation sur une seule page, lecture facilitée sur smartphone…
Denez L’Hostis, président de FNE : « Avec ce nouveau logo, FNE veut s’adresser à tous les Français qui, pour la plupart, sont écologistes sans le savoir. Se soucier de la qualité de l’air que l’on respire, s’inquiéter du réchauffement climatique ou de la disparition des abeilles ou encore lutter contre le gaspillage, c’est déjà être écologiste. Avec son regard franc, notre hérisson affirme qu’un monde vivable est possible, un monde apaisé où la nature et l’homme seront réconciliés. »
fne-logo-evolution


Télécharger ce communiqué en format PDF.
France Nature Environnement est la fédération française des associations de protection de la nature et de l´environnement. C´est la porte-parole d´un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 74 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer. France Nature Environnement, partout où la nature a besoin de nous.www.fne.asso.fr